Le regard du designer Rafael de Cárdenas sur Miami et Paris [en]

Le salon "Maison et Objet Americas" 2016 a élu l’Américain d’origine cubaine, Rafael de Cárdenas, designer de l’année. Pendant la tenue du fameux salon, il a notamment réalisé un espace éphémère au Design District, un quartier qu’il affectionne particulièrement, "une ville dans la ville" en perpétuelle mutation.

JPEG

- e-Toile : A l’occasion de la seconde édition du Salon Maison & Objet Americas, qui a lieu à Miami du 10 au 13 mai 2016, vous avez été élu designer de l’année. Sachant que ce salon ne fait appel qu’aux grands noms de l’industrie du design et de la décoration, que signifie ce titre pour vous ?

  • Rafael de Cárdenas : La reconnaissance que me témoigne Maison & Objet est un honneur. C’est avec beaucoup d’humilité que je m’associe aux grands noms du monde du design. Il s’agit d’une belle marque de confiance soulignant notre impact sur ce terrain.

- e-Toile : A Miami, le salon « Maison et Objet » à l’essence si française fait une belle place au design et à l’architecture nord et sud-américaine. Il est ainsi rapidement devenu le grand rendez-vous des créateurs, des professionnels et des amateurs de ce secteur sur ce continent. A votre avis, qu’est-ce que ce salon français offre aux « Amériques » ?

  • Rafael de Cárdenas : La France – et Paris plus particulièrement – est un modèle international de culture et de style de vie. Ce salon est une réelle source d’inspiration et l’une des plus importantes réussites d’exportations françaises. La ville de Miami semble être l’hôte parfaite pour « Maison & Objet », du fait en grande partie de sa propre population au caractère multiculturel.

- e-Toile : Miami est déjà internationalement connue pour ses caractéristiques Art Déco et ses plages. Elle l’est de aussi de plus en plus pour son caractère artistique et design grâce à l’émergence du Design District, des peintures murales de Wynwood et des éditions des salons internationaux que sont Art Basel et Design Miami. Quelle est pour vous la part la plus intéressante de cette nouvelle mosaïque ?

  • Rafael de Cárdenas : Miami est une ville récente, non seulement en comparaison avec Paris ou d’autres capitales européennes, mais aussi par rapport à la plupart des villes américaines. Elle a un rôle intéressant en tant qu’hôte d’une importante population saisonnière et de résidents « secondaires ». Par définition, c’est un endroit où les gens viennent pour vivre leur fantasme. Cela en fait le lieu parfait pour les salons et les conférences sur l’art et le design.

- e-Toile : Si l’opportunité vous était donnée de créer ou de re-designer un lieu en Floride, que choisiriez-vous ? Et en France ?

  • Rafael de Cárdenas : Une version « made in Miami » d’une tour. J’aime les challenges consistant à optimiser une vue unique et tropicale sur l’océan et sur une « skyline » qui ne cesse de grandir. Et aussi, je souhaiterais bien réaliser un musée de « Miami’s vice », pourquoi pas ?
    A part ça le Design District qui est définitivement devenu un quartier de Miami des plus intéressants. Il évolue constamment et c’est absolument palpitant d’en faire partie.

En France, en dehors de toutes les magnifiques architectures haussmanniennes, j’adore le modernisme français et la façon dont il se fond dans une architecture uniforme de Paris. Cela serait peut-être intéressant de travailler sur une extension de La Défense, quelque chose stimulant cette partie de la ville.

GIF

- e-Toile : Le 10 mai, vous allez réaliser une animation dans le Design District. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet ? Par ailleurs que conseilleriez-vous comme autre évènement à nos lecteurs afin de profiter de la tenue de ce salon M&O Americas ?

  • Rafael de Cárdenas : Venez assister à ma présentation bien sûr ! J’y parlerai de l’évolution de mon travail et de l’influence de Miami Vice sur mon sens esthétique. L’espace éphémère, NEON JUNGLE, que je réalise est un endroit sympa pour sortir et reposer ses pieds avec une glace à l’eau avant de parcourir le Design District. Chaque soir à l’heure de l’apéritif, nous présenterons une nouvelle saveur de glace à l’eau PopLab.

Le Design District joue un rôle déterminant pour Miami, il lui confère en effet une dimension de plus en plus cosmopolite et internationale. Le quartier a attiré des architectes et des designers avant-gardistes et façonné ainsi un nouveau look donnant la sensation emblématique d’une ville à l’intérieur de la ville. Le Miami ICA a par ailleurs implanté sa nouvelle maison dans ce quartier ; ce petit musée qui est d’envergure internationale mérite définitivement le détour.

Propos recueillis le 6 mai 2016.

Pour en savoir plus sur le salon Maison et Objet Americas,cliquez ici.

Dernière modification : 16/05/2016

Haut de page