Edito du Consul général [en]

Philippe Létrilliart, Consul général - JPEGChers Internautes,

La semaine dernière sont intervenus deux événements qui intéressent notre communauté scolaire. Cette édition de l’eToile a pour but de les partager avec vous.

Le premier de ces événements a été la visite de M. Mark Sherringham, chef du service des établissements scolaires à l’ambassade de France aux États-Unis. Après la déshomologation de deux écoles du programme « International Studies », qui a provoqué une certaine inquiétude, cette visite a permis de faire un point avec les principaux acteurs concernés, en particulier les autorités scolaires de Miami-Dade. Il s’agissait à la fois d’expliquer les décisions prises et de réaffirmer le soutien de la France au programme IS. Dans cet esprit, vous trouverez dans l’entretien qu’a accordé M. Sherringham à l’eToile des réponses précises sur les questions d’homologation qui vous permettront de savoir exactement où nous en sommes.

Le second événement de la semaine dernière était la remise des insignes de chevalier des Palmes académiques à Mme Muriel Molinier. Cette cérémonie a été l’occasion de souligner la compétence et l’engagement de cette enseignante mais aussi, plus largement, de remercier tous ceux qui contribuent au programme IS, en premier lieu les enseignants et les autorités scolaires du comté. S’y ajoutent tous les volontaires de la FIPA, qui réalisent un travail remarquable, ainsi que nos élus, parlementaires et conseillers consulaires, qui apportent leur soutien constant.

Pérenniser le programme « International Studies » passe, en effet, par un effort de tous les partenaires. J’invite ainsi les parents d’élèves concernés, français, francophones et francophiles, à soutenir l’action de la FIPA afin de lui permettre de remplir au mieux sa mission, en particulier dans l’appui aux professeurs et aux assistants. De leur côté, en dépit des contraintes budgétaires, l’ambassade et le consulat continueront d’accompagner le programme IS, avec notamment des formations spécifiques pour les enseignants, et poursuivront leur dialogue avec les autorités scolaires sur la reconnaissance des programmes bilingues.

Il est également indispensable de préserver la diversité du dispositif scolaire local accueillant les enfants français et francophones. C’est pourquoi les pouvoirs publics soutiennent le programme IS ainsi que les écoles privées et à charte homologuées tout en encourageant le projet de lycée. Loin d’être incompatibles, ces approches sont complémentaires et répondent aux attentes de notre communauté. Maintenir la diversité et la qualité de notre dispositif en nous adaptant à la situation nouvelle, c’est ce que l’ambassade et le consulat souhaitent faire, en collaboration avec les autorités scolaires locales et dans un dialogue ouvert avec l’ensemble de leurs partenaires.

Bonne lecture à tous.

Philippe Létrilliart
Consul général de France

Dernière modification : 22/10/2015

Haut de page