De la collection à l’importation : de rares vins et Champagnes en Floride [en]

Jeff Smith est un collectionneur de vins. Sa passion l’a conduit il y a quelques années à importer du vin mais pas n’importe lequel, seulement des vins rares et des Champagnes. Dans cet entretien, il traite de son expérience de « chercheur » de domaines et de son amour pour ces précieuses boissons.

- e-Toile : M. Smith bonjour et merci de bien vouloir répondre à nos questions. Pouvez-vous tout d’abord vous présenter en nous précisant d’ores et déjà les raisons pour lesquelles vous vous êtes lancé dans l’importation de vins ?

JPEGJeff Smith : J’ai commencé à collectionner du vin il y a près de 20 ans et dès le début, j’ai été particulièrement charmé par les vins français.

J’appréciais leur goût bien sûr mais aussi leur histoire, leur histoire et leur inclination pour la perfection. J’ai tout d’abord bu essentiellement du Bordeaux. Puis j’ai rapidement glissé vers le Bourgogne et le Champagne les trouvant plus agréables au palais. Ils sont tout à la fois doux et complexes, très intenses du fait de leur terroir.

Il y a environ 5 ans, l’absence de ces vins et de certains de ces Champagnes en Floride a commencé à m’ennuyer.

J’ai donc contacté un importateur de Champagne, « TransAtlantic Bubbles », et commencé à distribuer en Floride les marques de petits producteurs que cette entreprise détenait dans son portfolio. A ce jour, nous travaillons ainsi avec 8 producteurs différents et ce en exclusivité.

Nous avons eu aussi la chance d’opérer avec un importateur spécialisé en vins de Bourgogne, « Burgundy JAO Imports ».

Nous avons également établi des relations privilégiées avec des propriétés familiales ayant des capacités de production limitées.
Certaines d’entre elles comptent parmi celles qui réalisent les vins les plus recherchés au monde.

Nous avons aujourd’hui augmenté notre liste de vins en proposant des vins d’Argentine, d’Autriche, de Californie, de Washington, d’Allemagne mais aussi d’Italie avec, à l’esprit, cette dimension familiale et limitée de la production vinicole.

- e-Toile : Votre intérêt pour les vins rares et les Champagnes vous pousse à voyager afin d’aller à la rencontre des viticulteurs. Comment vous lancez-vous sur leurs traces ?

Jeff Smith : Nous voyageons une fois par an en France et en Italie.. En France, on s’appuie beaucoup sur les importateurs pour lier des relations au niveau local.

Nous avons aussi quelques relations directes qui ont été nouées lors de foires et de salons ou qui se sont établies tout simplement lors de nos visites de domaines viticoles.

- e-Toile : Importer du vin n’est pas votre première occupation, néanmoins il semble que vous rencontriez le succès sur ce marché pourtant réputé difficile entre la rude compétition qui y règne et ses importantes règlementations. Avez-vous mis au point une nouvelle recette ?

Jeff Smith : Nous avons constaté que clients et consommateurs s’intéressent de plus en plus à des vins se mariant plus élégamment avec les mets qui les accompagnent et témoignant d’une histoire.

La plupart de ces vins vont être vendus par des détaillants et des restaurants et ceux-ci souhaitent des vins dotés d’une histoire et d’une solide réputation.

De la même façon, l’agriculture durable, organique et biodynamique sont devenues pour nous des atouts majeurs. Nous apprécions particulièrement ces vins dont les producteurs sont clairement décidés à offrir un vin de meilleure qualité.

- e-Toile : Le vin français jouit d’une belle célébrité sur la scène internationale, néanmoins, aux États-Unis, il paraît se vendre difficilement. Comment pouvez-vous expliquer cet écart entre popularité et part de marché ?

Jeff Smith : En fait, les États-Unis ont toujours été dans les trois plus gros importateurs de vins français suivis ou précédés, selon les années, par le Royaume-Uni et l’Allemagne.
Les vins français se vendent bien en Floride. Le palais américain évolue et particulièrement dans cet état qui accueille de nombreux résidents étrangers et de nombreux touristes venant des quatre coins du monde.

De la même façon, dans les restaurants, des menus de plus en plus éclectiques fleurissent, ceux-ci exigent des vins différents.
Depuis 10 ans, le pinot noir est un cépage fort demandé et en tant que distributeur nous possédons l’une des sélections les plus complètes correspondant à cette variété.
Nous en proposons de France et de Californie. Les consommateurs apprécient particulièrement la diversité gustative qu’il offre sans oublier sa douceur au palais.

- e-Toile : Si vous aviez à qualifier les vins français en utilisant de trois à quatre adjectifs, pour lesquels opteriez-vous ?

Jeff Smith : Les vins français sont d’une formidable clarté, d’une belle "minéralité" et d’une grande profondeur. Ils sont aussi dotés de caractère. Sûrement le plus important est leur terroir. Ces vins sont attachés aux lieux et inscrits dans le temps, le Montrachet par exemple est élevé depuis plus de 500 ans.

- e-Toile : Quelles sont les adresses locales que vous pouvez confier aux amoureux du vin ?

Jeff Smith : De très nombreux restaurants et détaillants en Floride du sud vendent nos vins, notamment le restaurant Villa Azur qui offre sur sa carte une dizaine des vins que nous importons.
Sinon, n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

rarechampagnesandwines.com
rarechampagnes@gmail.com
Tél : +1 (954) 554-8857


Article publié le 11 février 2014.

Dernière modification : 12/02/2014

Haut de page