Chaque année, près de 82 millions de visiteurs l’aiment

Bien que de nombreux pays du monde puissent différer quand il s’agit d’idées différentes au sujet du gouvernement, de leurs économies et les questions sociales, une chose est sûre : ils ont tous l’air d’aimer la France.
Étant le pays le plus visité dans le monde a certainement ses avantages : 82 millions visiteurs et un époustouflant 77 milliards en revenus de ce fait, pour 2012 seulement. Quel serait l’équivalent en dollars américains ? $102.07 billion.

Les statistiques actuelles montrent une augmentation de 6% de l’activité touristique pour le pays, où les principaux pays contribuant à ces chiffres étaient les États-Unis, la Chine, le Royaume-Uni et le Moyen-Orient. Bien que Paris soit la première destination pour ces touristes, d’autres régions de France reçoivent aussi beaucoup d’intérêt et d’activité de la communauté internationale, comme la Provence, la Côte d’Azur et la vallée de la Loire.

JPEG

Les touristes ont offert une variété de raisons pour expliquer leur intérêt en France, allant de la riche histoire du pays, de ses paysages et villages pittoresques, ainsi que ses célèbres musées, monuments, et de la gastronomie.

Les chiffres officiels à partir de 2012, en termes de l’industrie de l’hôtel en particulier, montrent que juste la région parisienne comptait plus de 68 millions de nuitées. Il s’agit d’une augmentation de 9,7% des numéros précédents, où une quantité étonnante de ces personnes étaient d’origine non-européenne, en provenance des États-Unis, au Moyen-Orient et d’autres pays d’Asie. Selon les sources officielles du Ministère des Affaires étrangères, où ces données sont en provenance, deux millions de personnes sont employées dans les activités touristiques, qui représentent plus de 7% du PIB français et génèrent également environ 44 milliards de d’euros.

En termes de visiteurs européens, les Allemands, les Italiens, les Belges et les Russes (qui, avec les Ukrainiens, on s’attend à ce compte pour environ 1,3 million de visiteurs en France en 2014) partagent tous une attraction à la France non seulement en raison de l’héritage du pays, le romantisme , les parfums et les vins, mais aussi pour un aspect spécifique de la gastronomie française : la crêpe. La crêpe bretonne, par exemple, est considérée comme la spécialité régionale française par excellence.

Le ministre du Tourisme français, Dominique Perben, a déclaré ce qui suit à l’Agence France-Presse (AFP) à propos de l’appel du pays à la communauté internationale :

« On peut toujours faire mieux, comme le déclare la ministre du Tourisme à l’AFP, mais quel est le secteur d’activité qui représente 77 milliards d’euros de recettes en 2012, contre 75,4 milliards en 2011, et 68,7 en 2010 ? Nous devons nous mobiliser pour rester première destination mondiale, être plus compétitifs, plus structurés, améliorer notre offre et notre qualité de services ».


Article publié le 14 août, 2013

Dernière modification : 15/08/2013

Haut de page