Un piano français au festival international de piano de Miami

Le pianiste français Eric-Ferrand-N’Kaoua se rend le 13 janvier prochain au festival international de piano de Miami dont il apprécie particulièrement l’originalité des programmes. A Aventura, il livre un répertoire très éclectique surnommé "Du romantisme européen à la romance américaine" en jouant Mendelssohn, Berlioz ou Liszt, sans oublier le "drame étincelant d’un scherzo de Chopin" et un "regard sur la musique américaine, dont la Rhapsody in Blue de Gershwin".
Entretien.

JPEG

- e-Toile : Eric-Ferrand-N’Kaoua, vous venez à Miami à l’occasion de son festival de piano qui a lieu le 13 janvier prochain. Ce ne sont pas vos premiers pas au sein de ce festival, quelles sont ses spécificités ?

  • Eric-Ferrand-N’Kaoua : La recherche de l’originalité des programmes, avec un penchant pour la virtuosité, que ce soit en faisant confiance à de jeunes musiciens ou en invitant des artistes confirmés, originaires de tous pays. Le Festival organise des concerts dans différents lieux où je me suis déjà produit par le passé et je suis honoré de commencer l’année 2013 à Aventura, dans une nouvelle série inaugurée le mois dernier par le grand pianiste Jorge-Luis Prats.

- e-Toile : En France, le piano perçu comme un instrument "très classique", bénéficie t-il d’une image différente aux Etats-Unis ?

  • Eric-Ferrand-N’Kaoua :C’est possible, car le public américain d’un certain âge a été bercé par le jazz dont notre instrument reste un élément incontournable. D’autre part, le piano me semble très présent dans les foyers américains, dans les écoles et même les lieux de culte. S’il ne se retrouve pas forcément dans les musiques actuellement au box office, il n’est jamais très loin et fait naturellement partie du paysage culturel. Il a donc à la fois le prestige de la tradition et la familiarité d’un compagnon quotidien ; ce qui me correspond pleinement.

- e-Toile : Vous allez le 13 janvier prochain proposer un répertoire très
éclectique, est-ce votre choix ?

  • Eric-Ferrand-N’Kaoua : Oui, en accord avec le Festival, et nous avons intitulé ce programme "du romantisme européen à la romance américaine". Pour la première partie : la légèreté de Mendelssohn, la puissance descriptive de Berlioz avec des extraits rarement joués de la Symphonie fantastique adaptée au piano par Liszt, enfin le drame étincelant d’un scherzo de Chopin. Ensuite, regard sur la musique américaine, dont la Rhapsody in Blue de Gershwin est une des pierres angulaires, si riche d’atmosphères différentes. Je la jouerai dans sa version d’origine pour piano seul, suivie des 3 Préludes
    du même compositeur. Enfin, j’espère m’inspirer de l’aisance et de la
    liberté des grands jazzmen qui ont tant apporté au piano, pour évoquer
    brièvement Art Tatum, Bill Evans ou Oscar Peterson. En tant qu’interprète européen, je trouve savoureux d’associer ces deux époques aussi créatives l’une que l’autre, et qui constituent une bonne part de ma nourriture musicale quotidienne.

Lieu et date du concert

  • Lieu : Aventura Arts & Cultural Center in Aventura, FL
  • Date et heure : dimanche 13 janvier à 17h

Pour visionner des extraits de vidéos, cliquez ci-dessous :
Préludes de Gershwin : http://www.youtube.com/watch...
Bal de la Symphonie Fantastique, Berlioz/ Liszt : http://www.youtube.com/watch...

Miami Piano Fest Blog : miamipianofest.com)]


Article publié le 8 janvier 2013.

Dernière modification : 10/01/2013

Haut de page