fontsizeup fontsizedown
image

 français    English    Español  
Accueil

French Heritage Language Program : faire du français un atout

Benoît Le Dévédec, Coordinateur du programme French Heritage Language, parle de la création de l’opération en 2005 et de ses objectifs dont le premier est d’encourager les nouveaux arrivants aux États-Unis à conserver leur langue française et leurs liens étroits avec leur culture d’origine. Poursuivre l’apprentissage du français sur le territoire américain est pour M. Le Dévedec une très bonne idée. "Il s’agit d’un véritable atout autant pour les études supérieures que pour la vie professionnelle" précise t-il. Entretien.

e-Toile : Benoît Le Dévédec, vous êtes Coordinateur du programme French Heritage Language Program. Pouvez-vous nous rappeler son objectif ?

Benoît Le Dévédec : Le programme French Heritage Language Program (FHLP) a pour but de donner aux étudiants francophones l’opportunité de continuer à apprendre et de mettre à profit leur maitrise de la langue française ici aux États-Unis.

Notre objectif est d’encourager les nouveaux immigrants à entretenir leur français et de maintenir de forts liens avec leurs cultures d’origine, afin de pouvoir mieux s’intégrer dans leur nouvel environnement.

Presque tous nos étudiants sont originaires de l’Afrique de l’Ouest et d’Haïti, et considèrent la langue française comme une part importante de leur identité. Ils ont raison, car le français peut également se révéler être un atout majeur pour eux ici aux États-Unis.

Si vous êtes par exemple au lycée, réussir l’AP (Advanced Placement) en français vous donnera des crédits pour l’université et vous aidera donc à économiser quelques milliers de dollars pour votre éducation supérieure.

Dans le monde de l’enseignement, le fait d’être bilingue fait souvent la différence lorsqu’il s’agit de choisir le bon candidat pour un poste. En résumé, si vous êtes francophone, cela peut se révéler un grand plus pour vous aux États-Unis.

Notre programme a été créé en 2005 en partenariat avec les services culturels de l’ambassade de France aux États-Unis. Il a été suivi par environ 1300 étudiants de l’école primaire au lycée et est actuellement présent à New York, dans le Maine, le Massachusetts et en Floride. Plus de 700 étudiants sont actuellement inscrits à nos cours.

  • e-Toile - Vous êtes venu en Floride du sud vendredi le 14 septembre 2012 afin de visiter les différents lieux ouverts dans ce cadre et rencontrer vos partenaires locaux.

Pouvez-vous nous parler de ces sites et des projets lancés dans la région ?

Benoît Le Dévédec : Cela fait maintenant 3 ans que les premières classes de French Heritage ont été lancées au Centre Culturel de Little Haïti à Miami, grâce à notre partenaire, l’Haitian Cultural Arts Alliance et sa présidente, Mireille Chancy-Gonzales.

Ce n’est cependant qu’après le tremblement de terre à Haïti en janvier 2010 que les cours de français ont vraiment décollé dans les quartiers de Little Haïti et plus largement en Floride du Sud.

Dans le contexte de demande croissante pour des cours de français parmi les populations haïtiennes, le FHLP et l’Haitian Cultural Arts Alliance, avec l’aide du Consulat général de France à Miami, ont décidé d’établir un French Heritage Language Program - Miami, qui a été officiellement inauguré par l’ancien ambassadeur de France aux États-Unis, M. Pierre Vimont, et le maire de Miami, Tomas P. Regalado, en mars 2010.

Je souhaiterais à nouveau remercier notre ancienne coordinatrice de Miami, Martine Buissart, pour le travail exceptionnel qu’elle a réalisé en jouant un rôle décisif pour lancer les cours et développer tous les partenariats que nous avons à présent sur le sol floridien.

Je souhaite également la bienvenue à Kira Tippenhauer qui remplace Martine et coordonne à présent le programme à l’Alliance Haïtienne. Kira travaillera avec Nadia El Asri qui fournira également son expertise pédagogique sur le terrain.

Aujourd’hui, environ 100 étudiants, principalement à l’école primaire, bénéficie de nos cours en Floride.

Les cours de French Heritage ont lieu deux fois par semaine au Centre Culturel de Little Haïti (mercredi de 16 à 18h, samedi de 12h30 à 15h30) ainsi qu’à l’école primaire Toussaint Louverture (mercredi de 14 à 16h), où nous recevons également le soutien des assistants d’éducation de Easter Seals South Florida et de 21st Century. Parmi les autres sites, dans le comté de Broward County, l’on compte Oriole Elementary School qui offre maintenant des cours de French Heritage quatre fois par semaine après l’école et Boyd Anderson High School qui propose également des cours de français après les heures de classe. Le Broward County Board of Public Schools a été un allié de poids du FHLP et croit fermement que les cours de langue du programme sont un grand plus pour ses étudiants. French Heritage est également présent à travers le programme Prime Time Family Reading, reconnu au niveau national, et qui a maintenant lieu plusieurs fois par an au Centre Culturel de Little Haiti. Une nouvelle session a commencé le 4 octobre.

- e-Toile : Si un directeur d’école ou un directeur de centre culturel est intéressé par ce programme, dans quelles conditions peut-il offrir un tel programme au sein de son établissement ?

Benoît Le Dévédec : L’une de nos principales priorités est d’encourager les initiatives locales et d’aider les gens à lancer des programmes similaires aux États-Unis, que l’on parle d’écoles publiques, de "community centers", pendant les heures d’école, après l’école ou le weekend.

L’important est que l’initiative naisse de la base et fasse son chemin jusqu’à nous.

Les organisations de parents d’élèves, les enseignants et les éducateurs jouent un rôle essentiel dans cet aspect.

Une fois que le projet a été identifié, nous pouvons apporter notre aide avec notre expertise technique et logistique (communication, organisation, élaboration des programmes, évaluation) et parfois avec un soutien financier (y compris en aidant le partenaire à identifier de nouvelles sources de financement).

Trouver des ressources financières est toujours un défi, mais il y a aujourd’hui de plus en plus de primes pour aider à monter des programmes "Heritage language" dans les écoles publiques, avec des fonds tels que la bourse 21st Century, les fonds Title 3 et 4, ou encore la bourse fédérale "Race to the Top".

De nombreuses compagnies et institutions sont également désireuses d’apporter un soutien financier ou en nature pour les initiatives éducatives locales qui promeuvent tout particulièrement l’intégration sociale de leurs étudiants.

- e-Toile : En plus des classes de français proprement dites, à Miami notamment, des "summer camps" ont été ouverts l’année précédente, allez-vous continuer sur cette lancée ?

Benoît Le Dévédec : Les "summer camps" ont toujours été une tradition populaire pour le "French Heritage Language Program".

C’est également vrai pour le FHLP-Miami, qui organise tous les ans jusqu’à 7 semaines de cours d’été de français au Centre Culturel de Little Haiti et à l’école primaire Toussaint Louverture.

Les "summer camps" offrent de réelles opportunités pour une immersion totale dans la langue, tout en restant récréatif.

Par des activités manuelles artistiques, chanter et danser, les enfants mettent à profit leur héritage culturel, tout en pratiquant la langue.

Les évènements de la fin du séjour sont toujours des moments extraordinaires de cohésion sociale entre les enfants, les familles et les éducateurs. Nous voulons poursuivre cette tradition et ferons de notre mieux pour assurer la continuité de ces programmes d’été pour les prochaines années. Nous essayons actuellement de trouver de nouvelles sources de financement pour soutenir ces "camps" et, comme c’est aussi le cas pour nos cours pendant l’année scolaire, vos contributions sont toujours les bienvenues !

Pour plus d’informations sur le programme French Heritage Language Program vous pouvez consulter leur site internet : http://www.facecouncil.org/fhlp/index.html

Pour le FHLP-Miami, vous pouvez contacter Kira Tippenhauer à kira@frenchheritagemiami.org

et retrouvez-les sur le site internet de l’Haitian Cultural Arts Alliance : http://www.haitianartsalliance.org/french.php


Article publié le 18 octobre 2012.

Sites institutionnels

Facebook Flickr Delicious Youtube Dailymotion Twitter RSS