Brigitte van den-Hove- Smith, un visage de l’amitié franco-américaine

Mme Brigitte van den Hove-Smith, qui a reçu les insignes de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur, a largement contribué à la décoration de très nombreux anciens combattants américains venus combattre aux côtés de la France lors de la seconde guerre mondiale. Dans cet entretien, elle explique les raisons qui l’ont poussée à soutenir cette action de reconnaissance et parle des liens forts qu’elle entretient avec la communauté française de la côte ouest.

- e-Toile : Mme Brigitte van den Hove-Smith, depuis près de 40 ans, vous œuvrez sans relâche dans le domaine associatif. Pourquoi avoir choisi de vous investir si largement en tant que bénévole ?

Brigitte van den Hove-Smith : C’est d’abord beaucoup d’atavisme et l’exemple de mes parents. Depuis mon enfance, j’aidais mes parents dans leurs missions de bénévolat dans notre communauté. Cela a continué par le scoutisme en tant que cheftaine, Guides de France, puis Commissaire Départementale et enfin Commissaire Internationale et formatrice pour l’Association Mondiale des Guides et des Eclaireuses. Le scoutisme vous apporte le sens du citoyen utile et responsable envers les autres. Le choix était tout tracé. Ce serait plus une vocation qu’un « investissement ».

- e-Toile : Grâce à votre action et à votre engagement de nombreux combattants américains de la Seconde guerre mondiale résidant dans la région de Naples ont été décorés des insignes de la Légion d’Honneur. Est-ce votre participation à l’organisation des cérémonies pour la commémoration du 60ème anniversaire du débarquement sur les plages de Normandie qui vous a décidé à mettre sur pied un comité pour la remise de la Légion d’Honneur à l’attention de celles et ceux ayant contribué à la libération de la France ?

Brigitte van den Hove-Smith : Oui, entre autre. En fait ce fut un concours de circonstances. Mon mari, (décédé en 1994) était un vétéran de la deuxième guerre mondiale. Nous avions organisé ensemble un voyage en France pour l’équipe nationale des Filles de la Révolution Américaine (DAR) pour la commémoration du 50eme Anniversaire de D-Day en Normandie. Ce voyage fut un très grand succès (malgré sa mort quelque mois auparavant). Entre temps déjà, je m’occupais des vétérans auprès de la Base Aérienne de Dover (Delaware) et il était naturel donc, qu’a mon arrivée à Naples, je reprenne ces mêmes activités.

C’est alors que j’ai été contactée par le Collier County Museum pour participer, avec la communauté française de Naples à la commémoration du 60eme Anniversaire de D-Day.

Très émouvant. Une vingtaine de vétérans étaient présents et nous les avons invités pour une soirée de partage. C’est ainsi que j’ai appris que les autorités françaises décernait le diplôme « Thank You America » aux vétérans Américains. A partir de là, j’ai commencé à retrouver tous ceux qui avaient participé à la libération de la France durant la seconde guerre mondiale.

Ce fut un travail minutieux, de longue haleine, très émouvant, plein de souvenirs, tristes et joyeux et avec les larmes adaptées. Je dois aussi remercier ici les membres de la communauté française de Naples, en particulier Jean-Michel et Jean-Marie Pech, et des l’Alliances Françaises locales qui, ayant entendu parler de ce programme, m’ont communiqué de nouveaux noms et tout a été « boule de neige ».

J’ai reçu aussi beaucoup d’aide de la part des Associations de Vétérans, du Collier County Museum et des français pour l’organisation des cérémonies de remise des diplômes et de la Légion d’Honneur. Quel honneur de les honorer ! Sans ces vétérans, nous ne serions probablement pas !

- e-Toile  : Vous êtes également la Présidente du Cercle des amis francophones à Naples. Pouvez-vous nous décrire les évènements et activités organisés dans le cadre de cette association ainsi que celles réalisées par la Table française de Naples dont vous êtes également la co-fondatrice ?

Brigitte van den Hove-Smith : Le Cercle des Amis Francophones n’existe plus, malheureusement par manque de responsables. En effet, j’ai été appelée a d’autres fonctions chez les « Daughters of the American Revolution » et ne pouvait pas assurer deux gros postes a responsabilités.

Ne trouvant personne pour « reprendre les rênes », nous avons du « fermer juridiquement » l’Association. Celle-ci est remplacée, si j’ose dire, par la Table Française, fondée avec Anne Perard en 2008 et qui permet à nos français et francophones de se rassembler et se connaitre.

Cela permet aussi aux Américains Francophones et Francophiles de pouvoir parler français dans un environnement convivial et amical. Nous proposons un diner et un déjeuner mensuellement. Les informations sont données par e-mail. Chacun peut s’inscrire aBiskot@me.com . Tous sont les bienvenus à une condition : parler (ou essayer de parler) la langue française.

- e-Toile : Le 13 avril dernier, vous avez reçu les insignes de Chevalier dans l’ordre de la légion d’Honneur. Que représente pour vous cette reconnaissance qui vous a été faite au cœur même de votre région d’adoption ?

Brigitte van den Hove-Smith : C’est avec humilité et fierté que je viens de recevoir la plus haute distinction de l’État Français. Cette exceptionnelle distinction de la République Française, qu’a souhaité m’exprimer le Président de la République, Nicolas Sarkozy, me touche profondément.

Elle constitue pour moi un immense honneur et aussi un encouragement à poursuivre un engagement, commencé il y longtemps déjà, pour le rayonnement de la France non seulement aux États-Unis, mais aussi dans le monde que j’ai la chance de parcourir, pour servir mes concitoyens des communautés françaises à l’étranger et ceux qui ont combattu pour la liberté de la France. Cela a été une grande joie de la recevoir en même temps que l’un des vétérans dont j’avais établi le dossier.

Enfin, je voudrais exprimer ma gratitude à toute la communauté Française de Naples, ainsi qu’à Madame Nicole Hirsh et Monsieur Gaël de Maisonneuve pour le soutien efficace et bienveillant qu’ils toujours montré lors des évènements que j’ai organisé et ainsi renforcer les liens historiques de notre amitié franco-américaine.

Brigitte van den-Hove- Smith est également la Présidente pour les musées du comté de Collier de Viva Florida 500 célébrant également la présence française en Floride.

JPEG

Brigitte van den Hove- Smith et Eugene Pettinelli (US Air Force), Ancien combattants de la Seconde Guerre mondiale

JPEG

Gaël de Maisonneuve, Consul Général de France à Miami, Madame van den Hove, Eugene Pettinelli et Nicole Hirsh, Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger

JPEG

Nicole Hirsh décorant Brigitte van den Hove-Smith

JPEG

La garde des couleurs par la Marine américaine et les Fils de la Révolution Américaine

Article publié le 19 septembre 2012.

Dernière modification : 20/09/2012

Haut de page