Kristelle Gauchet allie art contemporain et design

A une quarantaine de rues au nord des quartiers de Design District et de Wynwood, Gauchet Fine Arts Gallery vient de s’ouvrir. Le pari de la galeriste, Kristelle Gauchet, pour faire tourner le lieu repose sur un réseau actif de collectionneurs et sur la réalisation prochaine d’évènements réguliers. Interview.

e-Toile : Kristelle Gauchet, en avril 2012, vous avez ouvert une galerie sur Biscayne boulevard et la 86ème rue, pourquoi ce choix ?

JPEGKristelle Gauchet  : Je connais bien les États-Unis ainsi que Miami. Dès l’âge de 15 ans, j’ai eu l’occasion de séjourner à New-York, à Los Angeles ainsi que dans d’autres villes de Californie.
Ce qui m’a marqué à Miami est d’une part sa caractéristique de ville en construction et d’autre part, l’incroyable mixité de sa population.

J’adore l’Amérique latine et le Brésil en particulier et nourris l’espoir de me servir de ce port d’attache de Miami pour essaimer de part et d’autre du continent américain, en commençant par participer aux différentes grandes foires d’art contemporain qui s’y déroulent.

Lorsque j’ai choisi de m’installer ici, à savoir hors de Design District et de Wynwood, j’ai fait un compromis en optant pour un bel espace sur un lieu drainant moins de passage mais pouvant me permettre de mettre sur pied mes propres évènements. La galerie qui est donc vaste, jouxte aussi d’autres galeristes ainsi que des antiquaires.

e-Toile : Les galeries d’art en 2012 offrent-elles les mêmes services qu’au 20ème siècle ?

Kristelle Gauchet  : L’offre est multiple. Elle est surement aussi diverse et variée qu’il y a de galeries, certaines sont très puristes et très conservatrices et vont par exemple signer des contrats d’exclusivité avec les artistes qu’elles présentent.

Le choix que j’ai fait est celui de l’ouverture en mettant les œuvres des artistes dont je fais la promotion en situation. Leurs œuvres côtoient du mobilier que je chine essentiellement en France.
Je travaille directement avec des collectionneurs. Pour les artistes que je représente, je souhaite également ouvrir mon réseau et proposer leurs œuvres à d’autres galeristes.

e-Toile  : Sur quelles bases, choisissez-vous de représenter les artistes ?

Kristelle Gauchet  : J’ai grandi dans un milieu proche de l’art avec un père antiquaire, un univers qui m’a conduite jusqu’à l’E.A.C de Paris. J’ai ensuite réalisé mon projet de fin d’études chez Olivier Dassault où j’ai continué à travailler pendant cinq ans.

Lorsque j’ai partagé avec son équipe mon désir de partir aux États-Unis, il m’a alors été proposé de représenter Olivier Dassault sur le territoire américain.
J’ai également des sculptures de Mariko et des œuvres de Patrice Breteau, le Français désigné « peintre officiel » de la NASA.

e-Toile  : Que fait un galeriste installé à Miami en dehors du grand moment d’Art Basel ?

Kristelle Gauchet  : Si la fameuse foire est un moment d’art contemporain incontournable, l’activité d’un galeriste ne peut se résumer à ce temps.

Mon but est de mettre sur pied des évènements récurrents afin de fidéliser ma clientèle. Nombreux sont les collectionneurs résidant ici, à Palm Beach par exemple ou passant des vacances dans la région.

Mon idée est également de créer des partenariats avec des architectes et de leur proposer le mobilier signé que j’ai chiné ou qu’ils recherchent.
Bien entendu, je souhaite participer à Art Basel et Art Miami ainsi qu’aux grandes foires qui ont lieu ici et ailleurs.
Je trouve également essentiel de faire partie du réseau économique et social français local !

JPEG

Gauchet Fine Arts Gallery
8650 Biscayne boulevard, suite 19
Miami, FL 33138
Tél : 305 778 2789
info@gauchetfineart.com
www.gauchetfineart.com

— -

Article publié le 10 juillet 2012.

Dernière modification : 12/07/2012

Haut de page