En septembre prochain, l’équipe de baseball française joue à Jupiter

Jean-Christophe Tiné, Secrétaire Général de la Fédération Française de Baseball et Softball nous parle des joueurs œuvrant de l’autre côté de l’Atlantique. Son objectif est qu’ils se qualifient pour la compétition mondiale en mars 2013. Dans ce but, l’équipe française participera aux qualifications qui se tiennent en septembre 2012 à Jupiter en Floride. Renseignez-vous d’ores et déjà sur cette compétition et soutenez votre équipe.

JPEG

  • eToile : Jean-Christophe Tiné, vous êtes le Secrétaire Général de la Fédération Française de Baseball et Softball. Sport populaire de ce côté-ci de l’Atlantique, le baseball est beaucoup plus confidentiel en France. Pouvez-vous faire un bref état des lieux ?

Jean-Christophe Tiné : A proprement parler, le baseball est pratiqué en France quasiment depuis sa naissance à la fin du XIXème siècle, et ce en raison de l’importante colonie américaine présente à Paris.

Fondée en 1924 à l’issue des Jeux Olympiques de Paris, notre Fédération compte parmi les plus anciennes fédérations sportives.

Pourtant, ce sport a toujours connu énormément de difficultés pour se développer : il n’est jamais vraiment parvenu à s’ancrer dans la culture sportive française et souffre, comme de nombreux sports confidentiels, d’un manque de moyens, de médiatisation et de visibilité sur la scène nationale.

En 2012, le baseball en France, c’est 10.000 licenciés répartis au sein de 200 clubs.
Il est à noter que ce sont pour une bonne part les plus jeunes qui le pratiquent puisque près de 50% de nos licenciés ont moins de 21 ans. Malgré nos effectifs relativement faibles, nos équipes de France jeunes sont régulièrement sur les podiums européens et de nombreux joueurs intègrent des "Colleges" aux États-Unis.

Ainsi, Alexandre Roy et Andy Paz, récemment engagés par les Seattle Mariners et les Oakland Athletics, deux équipes professionnelles de la MLB (Major League Baseball), confirment tout le potentiel du baseball français et la qualité de ses structures de formation.

Nos clubs ne sont pas en reste : Rouen, le club de la décennie, s’est hissé il y a quelques années en finale de la Coupe d’Europe, faisant jeu égal avec des équipes composées de joueurs pro ou semi-pro.

  • eToile : Votre ambition est donc de vous qualifier pour la World Baseball Classic en mars 2013 et, d’ici là, de participer aux épreuves qualificatives qui, pour ce qui concerne l’équipe de France, se dérouleront à Jupiter (Floride). Quelques détails sur cette compétition ?

Jean-Christophe Tiné : Tout d’abord, la World Baseball Classic est le plus important tournoi international de baseball, auquel participent les meilleurs joueurs du monde engagés dans leurs équipes nationales.

Sa popularité est en forte croissance, elle peut être considérée en quelque sorte comme l’équivalent du Mondial pour le football.

Le Japon, qui a remporté le tournoi inaugural en 2006 et celui de 2009, est le double champion en titre.
Après ces deux premières éditions, il a été décidé d’apporter quelques modifications à la formule.

Ainsi, la compétition aura désormais lieu tous les quatre ans, elle est étendue à 28 nations, et il est introduit une phase de qualification dès l’édition 2013.

La France, qui est invitée à y participer pour la première fois, est versée dans la poule qui se jouera effectivement à Jupiter, ce que nous considérons comme une chance compte tenu de la présence d’une dynamique communauté française dans cet état.

Les Bleus y affronteront l’Afrique du Sud, l’Espagne et Israël.

Seul le vainqueur gagnera son billet pour le tour principal qui se jouera en mars 2013. La WBC Inc., qui gère la compétition, n’a pas encore dévoilé les dates exactes du tournoi mais ce sera en septembre 2012.

  • eToile : Vous recherchez, dans le cadre de cette compétition, des partenaires qui souhaitent associer leur nom à l’institution sportive qu’est le baseball aux États-Unis. Qu’en est-il exactement ?

Jean-Christophe Tiné : La Fédération Française de Baseball et Softball recherche en effet un sponsor et souhaite prioritairement s’associer, dans le cadre de cette compétition, à une entreprise française implantée sur le marché américain qui partage les valeurs véhiculés par le baseball et désire bénéficier de cette opportunité de rayonner au travers de cet événement médiatique.

A ce stade, nous savons que la compétition sera diffusée à la télévision et sur internet partout dans le monde, démultipliant la visibilité des marquages du sponsor.
A titre d’information, lors de la précédente édition, les matches ont été retransmis dans 167 pays.

  • eToile : Si l’essentiel reste de participer (tout particulièrement dans une année olympique), quelles sont, selon vous, les chances réelles de voir ce sport s’imposer en France et plus généralement en Europe ?

Jean-Christophe Tiné : A l’échelle européenne, le baseball est pratiqué par plus de 100.000 personnes. Ça reste peu pour 500 millions d’habitants, mais cela fait surtout du vieux continent un formidable marché.

Il est surtout populaire aux Pays-Bas et en Italie, des pays habitués des grands rendez-vous internationaux et dont les meilleurs sportifs évoluent au niveau professionnel aux États-Unis ou au Japon.

Nous sommes convaincus que le développement du baseball français passe, pour partie, par le rayonnement de ses élites sur la scène internationale.

Regardez les effets sur le basketball français des performances de Tony Parker ou Joakim Noah !

Une participation à la WBC 2013 ou la première percée d’un Français en MLB nous offrirait une médiatisation méritée et nécessaire pour mieux faire connaître cet extraordinaire sport et constituerait un atout certain pour développer la pratique dans l’hexagone. Après tout, si les Néerlandais ont réussi le tour de force de devenir champions du monde IBAF en 2011, pourquoi ne serions-nous pas capables de réussir aussi ?

Pour tout renseignement complémentaire, contactez
Jean-Christophe Tiné

Secrétaire Général
Fédération Française de Baseball Softball
41 rue de Fécamp, 75012 Paris, France
http://www.ffbsc.org/

— -
Publié le 9 mai 2012.

Dernière modification : 06/09/2012

Haut de page