Les racines françaises de l’Amérique de 1500 à 1773

Gérard Charpentier, sociologue et historien spécialiste de la francophonie en Amérique donne à l’occasion du 450ème anniversaire de la présence française en Floride une conférence à l’Alliance française de Jacksonville « Les racines françaises de l’Amérique de 1500 à 1773- Culture et identité », il nous donne d’ores et déjà ici les principaux faits et dates à retenir de ce « vaste » sujet. Entretien.

e-toile : M. Charpentier, vous, êtes sociologue spécialiste du fait français (historien spécialiste de la francophonie) en Amérique : Nord, Sud, Antilles.
Pouvez-vous nous en dire plus sur votre thème de prédilection ?

JPEGGC- Français d’origine, je vis en Amérique du Nord (Canada/États-Unis) depuis plusieurs décennies et j’ai souvent œuvré dans des organismes culturels comme par exemple l’Alliance Française de Fort Lauderdale (dont j’ai été le président pendant plusieurs années). De telles activités m’ont amené indirectement à m’intéresser à la place de la culture et de la langue française sur ce continent et comment vivre notre identité de francophone.

e-toile : Vous donnez une conférence le 30 avril 2012 à l’Alliance française de Jacksonville à l’occasion du 450ème anniversaire de la présence française en Floride.
Racontez-nous les péripéties de cette colonisation française en Floride.
Quels sont les vestiges archéologiques de cette présence française ?

GC- En fait le titre exacte de la conférence est : « Les racines françaises de l’Amérique de 1500 à 1773- Culture et identité », un vaste sujet qui montre en particulier que les premières colonies européennes qualifiées de -permanentes- sur le continent Nord-américain se trouvent sur le sol des États-Unis et sont le fait d’expéditions françaises ! 1562-65 en Floride/Caroline du Sud et 1602 dans le Maine avec Samuel de Champlain (Sainte-Croix).

La toute première correspond aux expéditions des colons protestants menées par le Capitaine Jean Ribault et René Goulaine de Laudonnière de 1562 à 1565. Cette tentative de colonisation sous Charles IX allait connaître des imprévus à cause des guerres de religion en France. C’est pour cette raison que l’on doit considérer deux étapes.

  • Une première fortification Charles Fort a été installée par Jean Ribault en 1562 sur l’ile Parris en Caroline du Sud puis abandonnée dès 1563.
  • Une deuxième fortification Fort La Caroline a été installée par René Goulaine de Laudonnière en 1564 sur le site actuel de Jacksonville, Floride, mais sera très rapidement anéantie en 1565 par les très catholiques Espagnols qui exécutèrent sans retenues tous ces hérétiques dont Jean Ribault.
  • Aujourd’hui le site de Charles Fort en Caroline du Sud à été mis à jour par des fouilles menées en 1920 mais n’est pas ouvert au public car se trouvant sur une base militaire. En ce qui concerne le site de Fort La Caroline, on peut visiter une reconstitution (non à l’identique) située sur les rives de la rivière St. John (nommée Rivière de Mai par les français en 1562) de ce qu’aurait pu être ce fort.
  • Le 1er mai prochain de très nombreuses activités sont programmées dont l’arrivée de deux goélettes de la Marine nationale française, belle marque de l’arrivée des Français dans cette région.

e-Toile : La francophonie en Floride est assez méconnue. Que reste-t-il de cet héritage culturel dans la Floride d’aujourd’hui ?

GC- Dans la réalité, il faut distinguer deux choses.

- D’une part le fait français en Amérique qui est le résultat de la Nouvelle-France qui pendant plus de deux siècles et demi (1500-1763) a marqué le continent Nord-américain et dont les descendants prouvent depuis quelques décennies qu’ils sont bien présents et ne demandent qu’à être reconnus et prendre leur place culturellement parlant.

- D’autre part, la francophonie qui est le résultat d’une dynamique moderne internationale regroupant plus de 800 millions d’individus répartis sur tous les continents correspond bien à la Floride qui en est un exemple vivant.

La Floride et en particulier la grande région de Miami a une communauté francophone permanente de plus de 200 000 personnes composée principalement par des Québécois et autres canadiens francophones, mais aussi par des Haïtiens et de nombreux autres francophones de France (25 à 30 000), d’Europe, d’Afrique et d’Asie.

C’est aux États-Unis, l’état où la francophonie est la plus présente avec bien souvent plus d’un million de parlant français au moment de la haute saison touristique.

Gérard Charpentier Ph.D.
www.gerardcharpentier.com
www.francomania.info

NOTE. Depuis plus de 12 ans je signe des chroniques mensuelles ou hebdomadaires dont le -Fait français en Amérique- dans le soleil de la Floride qui se trouve dans la salle d’attente du ce consulat.
Dans le mensuel de mai (sortie jeudi 26 avril) vous avez tout un article sur les 450 ans de Fort La Caroline.

Dernière modification : 11/05/2012

Haut de page