“American Women rebuilding France : 1917-1924”, une exposition retraçant en images l’amitié franco-américaine

JPEGe-Toile : Madame Uzan Leary, vous êtes la Directrice exécutive de l’association American Friends of Blérancourt. Pourriez-vous, en quelques mots, retracer l’histoire de cette association et le but qu’elle poursuit ?

- Madame Uzan Leary : The American Friends of Blérancourt, fondée par la Baronne Bernard d’Anglejan-Chatillon en 1985, a comme but de lever des fonds pour la restauration du Château de Blérancourt, la création des jardins, et l’expansion du musée Franco-Américain de Blérancourt qui rouvrira ses portes en 2014, avec un nouveau système audio-visuel.

e-Toile : Parmi les nombreuses activités de l’association, il y en a une dont vous êtes particulièrement fière, me semble-t-il, l’exposition "American Women Rebuilding France - 1917 1924" que vous présenterez à la Galerie Wally Findlay (Palm Beach) à partir du 1er mars prochain. Cette exposition retrace une page de notre histoire et de l’amitié franco-américaine, n’est-ce pas ?

Oui, depuis 2010 l’exposition - Anne Morgan’s War : Rebuilding Devastated France 1917-1924- comprend les photographies et films crées par Anne Morgan qui ont servi à attirer les 350 volontaires américaines et au soutien financier pour organiser les secours et les services nécessaires aux civils sinistrés en Picardie.

Fille du banquier JP Morgan, Anne fonda le Comité américain pour les régions dévastées (CARD) dont la base d’opération se trouvait dans les ruines du Château de Blérancourt.

Après la guerre, en 1924, elle rachèta le château et y fonda le musée historique franco-américain qui deviendra en 1931 le musée national de la coopération franco-américaine.

Cette exposition touchante démontre la condition épouvantable du peuple français après la Grande Guerre, et tous les efforts apportés par les Américains pour les aider.

e-Toile : Le château de Blérancourt (en Picardie) est le lieu historique de votre association et le symbole de tous les actes de bravoure et de générosité d’Anne MORGAN. A partir de cette histoire, comment, selon vous, peut-on faire vivre et prospérer, en 2012, l’amitié franco-américaine ?

Tout d’abord il faut préserver le souvenir de ce que nous avons fait ensemble pour s’aider les uns les autres pendant l’histoire. C’est exactement la fonction du musée à Blérancourt.

Aux États-Unis il faut surtout faire connaitre cette histoire de coopération et l’existence du Musée franco-américain en France par des articles, des livres et cette exposition tournante provenant des archives du musée d’Anne Morgan.

Il faut surtout encourager les Américains à visiter le musée de Blérancourt à 90 kilomètres de Paris. Personnellement, j’aimerais trouver un cinéaste intéressé pour présenter l’histoire impressionnante d’Anne Morgan au grand public– ne voyez-vous pas Meryl Streep dans ce rôle ?

Avec mes remerciements.

Exposition : AMERICAN WOMEN REBUILDING FRANCE - 1917-1924
Wally Findlay Galleries International, 165 Worth Avenue, Palm Beach, FL
du 1er au 31 mars 2012
Contacts : blerancourt@rcn.com

http://www.museefrancoamericain.fr/index_u1l2.htm

Dernière modification : 15/02/2012

Haut de page