Séisme à Haïti

Communiqué de la Présidence de la République relatif au séisme survenu à Haïti 13 janvier 2010

Le Président de la République a pris connaissance avec effroi et une profonde émotion du puissant tremblement de terre qui a frappé Haïti le mardi 12 janvier, et dont tout laisse craindre qu’il a causé de nombreuses victimes et de très importantes destructions. Il exprime sa profonde solidarité aux autorités et au peuple haïtiens, ainsi qu’aux personnels des Nations Unies gravement touchés par le séisme.

L’urgence est actuellement au secours des victimes, des personnes prisonnières des décombres, des blessés et des disparus. Sur instruction du Président de la République, la France a décidé de dépêcher sans tarder des détachements de sécurité civile et un peloton de gendarmerie, pour participer aux opérations de sauvetage des populations locales et localiser et aider, le cas échéant, nos compatriotes portés disparus.

En dépit des difficultés de communication, les autorités françaises, qui sont pleinement mobilisées depuis Paris, les Antilles françaises et à travers notre ambassade sur place, agissent en liaison avec les autorités haïtiennes, les Nations Unies, et les autres pays directement concernés.


MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES


Paris, 14 janvier 2010

DÉCLARATION DU PORTE-PAROLE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES


RÉCAPITULATIF DE L’AIDE HUMANITAIRE D’URGENCE AU PROFIT D’HAITI

Je vous rappelle les éléments d’ensemble de l’aide humanitaire d’urgence française en faveur d’Haïti.

1 - Un détachement en provenance de Martinique et de Guadeloupe composé de 71 personnels chargés de participer à la recherche des victimes et à l’assistance des populations sinistrées ainsi répartis :

-  une Mission d’Appui en situation de Crise (MASC) de 7 personnels dont le lieutenant colonel Cova, chef du détachement ;
-  60 personnels sapeurs pompiers (28 sapeurs-pompiers de la Martinique dont 1 médecin et 1 infirmier, 27 de Guadeloupe dont 1 infirmier et 1 médecin). Les deux unités de sauvetage et de déblaiement disposeront de 3 chiens de recherche ;
- 5 personnels de SAMU.

Ce détachement comprend également 18 gendarmes chargés d’assurer la sécurité de l’ambassade.
L’équipe de commandement et les premiers éléments opérationnels ont été acheminés mercredi par 3 CASA des armées. Ils sont arrivés à Port au Prince à 18h35 (00h35, heure française).
Les autres personnels seront transportés par Airbus A 310 ce jeudi dès 6h (locale) pour être engagés en fin de matinée.

2 - Un deuxième détachement de 67 militaires des formations militaires de la sécurité civile (FORMISC) de Brignoles et une Mission d’appui en situation de crise avec 5 personnels dont 2 spécialistes de la communication est parti d’Istres à 22 h pour une arrivée prévue à 11h (6h locale) en mesure d’être engagé avant la fin de matinée du 14 janvier. A 5h, heure de Paris, ce détachement était en escale à Saint-Jean de Terre Neuve (Canada).

3 - Un troisième détachement composé de 70 personnels provenant d’Ile de France et du Sud de la France pour assurer le déploiement d’un poste médical avancé et la mise en œuvre de 10 équipes médicales mobiles de proximité, partira ce jeudi à 14h de Roissy pour une arrivée vendredi matin à 3h (locale).
Ce détachement est également composé de 24 personnels des Formations Militaires de la Sécurité Civile pour assurer des missions de production d’eau avec une capacité d’alimentation de 20 000 personnes/jour. 11 gendarmes pour assurer la sécurité des détachements sur place et 5 allemands de la THW (Technisches Hilfswerk) pour venir en soutien de leurs ressortissants.

4 - Un quatrième détachement d’Elément de Sécurité civile rapide d’intervention médicale composé de 70 personnels assurant la logistique, et d’une composante médicale aux populations sinistrées est confirmé. Cette mission pourrait s’inscrire dans la durée, au-delà de la mission immédiate d’urgence. Ce détachement devrait quitter la France ce jeudi.

5 - Ce sont donc près de 300 personnels de la Sécurité civile qui seront à terme en Haïti avec plusieurs dizaines de tonnes de matériel. Ils travaillent en étroite concertation avec les moyens déployés par l’Union européenne et les Etats Unis.

6 – S’agissant de la situation de la communauté française, 300 personnes environ des 1.200 Français de Port-au-Prince se sont rassemblés à l’ambassade de France et à la résidence, fortement endommagées par la secousse, et au lycée français (intact). Une soixantaine de Français reste activement recherchée.

91 d’entre eux, blessés et familles avec des enfants en bas âge, ont quitté le pays cette nuit par les moyens mobilisés par la France et viennent d’arriver en Martinique.

7 – Bernard Kouchner a annoncé aujourd’hui la nomination de Pierre Duquesne, ambassadeur chargé de la coordination interministérielle de l’aide et de la reconstruction en Haïti. Le ministre a par ailleurs décidé le renforcement de notre équipe diplomatique et consulaire à Port au Prince par le détachement de plusieurs collaborateurs supplémentaires pour soutenir l’action exemplaire de notre ambassadeur en Haïti, Didier Le Bret.

8 – Je rappelle enfin qu’à Paris, une réponse téléphonique dédiée au public répond au 01.45.50.34.60. Près de 5 500 appels ont été reçus au Centre de Crise depuis hier matin.

Dernière modification : 14/01/2010

Haut de page